AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hilya Lys

avatar


MessageSujet: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Sam 9 Aoû - 7:24

Cela faisait déjà une semaine que j'avais été obligée de fermer le cabinet et pour cause mes chefs. Ils avaient eu l'excellente idée de m'envoyer le dossier sur lequel je travaillais avant de venir à Tsukino, le dossier le plus important de toute ma carrière, avant que l'on me donne ce poste. Et bien sûr j'avais de très grandes responsabilités dans ce projet, quand j'étais partie, ils avaient donné mes responsabilités à quelqu'un d'autre et c'était à MOI de faire tout le sale boulot, c'est-à-dire : rédiger les notes, vérifier que tout est correct et qu'il n'y ait pas de fautes, alors que ça faisait un an que je n'avais pas remis les pieds dans ce laboratoire.
On m'avait dit de faire vite et c'était hier soir vers dix heures que j'avais tout bouclés. Depuis que je m'étais mise à travailler, je n'avais pas beaucoup dormis ni manger, j'étais un peu comme un zombie. Dès que j'avais fini, je m'étais empresser d'aller me coucher. Pour une fois je m'étais réveillée assez tard, suffisamment tard pour prendre mon repas de midi et ça faisait du bien, je n'avais pas autant bien mangée aujourd'hui depuis bien longtemps. Je m'étais regardée dans le miroir après m'être douchée et habillée, j'avais repris quelques couleurs et je n'avais presque plus de cernes, mais je m'étais quand même maquillée un peu plus que d'habitude pour ne pas que l'on ne me croit malade ou dépressive, ce qui n'est pas le cas. Je ne travaillerais pas aujourd'hui est tant mieux, j'avais besoin de calme et d'arrêter de courir dans tous les sens pour le boulot.



Aujourd'hui serait une journée tranquille et j'avais décidée de sortir un peu et de pendre l'air, d'une part pour me changer les idées et d'autres part pour prouver que j'étais encore vivante aux autres villageois. J'avais l'impression que cela faisait une éternité que je n'étais pas sortie, une semaine, ce n'est pourtant pas si long ! Étrangement, ici j'aimais bien sortir dehors et marcher calmement, ce qui n'était pas le cas avant.
Marcher ici me faisait un bien fou et me permettait d'oublier un peu certain tracas. Il faisait beau, pas trop chaud mais pas trop froid non plus, le ciel avait quelques nuages blancs, marcher sous ce temps devrait être agréable. Je marchais sans vraiment savoir où j'allais entre les petites ruelles et les maisons. Je m'étais déjà baladée plusieurs fois dans cette ville, en essayant à chaque fois de ne pas aller là où j'avais déjà été. Je découvrais à chaque fois de nouveau lieu et de nouveaux quartiers, je ne me lassais jamais de ces petites balades.
J'avais fait un assez long détour pour finalement arriver devant le lieu où il y avait toutes les boutiques de nourritures et les restaurants. Il y avait aussi un Maid Café, je ne savais même pas qu'il y en avait un à Tsukino !,de toutes les boutiques présentes ici, c'était le seul endroit où je n'avais encore pas mis les pieds.


J'entrai dans ce lieu et fut accueillis par des jeunes filles très mignonnes habillées avec des robes de servantes à dentelle et à froufrous. J 'adorais leurs vêtements !
L'une d'elles m'accompagna vers une table libre et me laissa avec le menu. Elle revint un peu plus tard et pris ma commande, j'avais pris du thé et une part de gâteau.
Elle me laissa seule, je scrutais alors la décoration du bâtiment, c'était très joli et très colorés, les serveuses étaient tout aussi mignonnes les une que les autres et avaient toutes des accessoires différents, des lunettes, des oreilles de chat, des oreilles de lapin, des serre tête de servantes et toutes sortes d'objets aussi jolies qu'amusants. On se serait cru dans un manga ! Ma serveuse arriva avec ma commande et me servi en me faisant délicatement attention et en faisant quelques courbettes absolument adorables ! , elle repartie en me disant que si j'avais besoin de quoi que ce soit, je pouvais l'appeler comme si j'étais une reine. Je n'ai qu'une seule chose à dire sur cet endroit : je l'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Jones
General en Chef 8D
avatar


MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Lun 11 Aoû - 15:18



"Je veux un uniforme de Maid"

with : Hilya







La journée avait assez mal commencée, vu que la précedente n'avait pas terminer. En effet, la jeune femme avait passé sa nuit a discuter avec ses deux meilleurs amies sur Skype. Les deux meilleur amis en question vivant au Etats-unis peut loin de New york. Donc pas de nuit de sommeil pour la jeune femme.

Enfin, pour une fois qu'elle avait pu sa meilleur amie, sa petite Darling, la fille qui lui avait fait connaître son premier amour et ses première peines.... Bien que celle-ci n'était pas au courant. Vous aviez dicutée, de vos vies respectives, de livres, anime, manga. Ils aient  parlée de la dernière psychologue que la jeune femme avait rencontrée Son meilleur ami  leva les yeux au ciel, tandis que Darling rit du culot de Jacques, et celle-ci souriait de toute ses dents, fières de son propre culot.

Elle remonta la bretelle de son soutient gorge, toute en disant au revoir à ses deux cheris. Une fois la camera éteinte, le sourire disparut des lèvres de la jeune femme. Elle s'étira refermant son Pc portable, et observant un instant l'heure sur la pendule. 7H30. Autant dire trop tard pour aller se coucher. Elle se leva donc, enfila un débardeur blanc sur ses sous-vetement, avant de descendre en bas. Sa mère était partie depuis un moment déjà pour son boulot et son père rentrait à peine. Croisé ses parents de bon matin est forcément de mal commencer la journée. Un regard de travers de la part de son père, et il partit directement au lit, tandis que la jeune fille allez petit déjeuner, ignorant son père. Il n'avait pas du digérer encore son comportement avec la psychologue, et le fait qu'elle soit partit comme ça. Pourtant quelque temps était passé. Mais son père était du genre rancunier.

Quoi qu'il en soit, la jeune fille pris tranquillement son petit dejeuner, puis alla s'habiller. Elle changea de sous-vêtement, qui exceptionellement était 100% feminin. Après tout la veille, la jeune femme était habillé.... En jeune fille. Un jupe, une chemise, sa paires de rangers pour completer le tout. Mais aujourd'hui, elle avait pas envie. Alors elle enfila un caleçon, simple à carreau, un jean's noir, un peu slim, un trou beant à chaque genou. Un chaine sur sa hanche gauche, et une longue chaussette différentes à chaque pied pour completer le tout.  Ensuite, elle banda son peu de poitrine, et mis une chemise blanche. Elle aimait bien ses chemises. Legèrement ouvert, elle mise un cravate legèrement desserer.

Elle s'admira un instant dans le miroir, avant de se diriger vers sa salle de bain. Un coup d'eau sur sa figure, elle brossa ses dent, réajustant son piercing preferez, celui qui partait de la lèvres et avec une chainette, rejoignez son oreille. Elle réajusta quelque piercings puis descendit en bas.
Attrapant rapidement sa veste en cuir noir, la plus simple, elle enfila rapidement ses doc's,  et sortie dehors. Il était tôt, mais la jeune fille sentait bien arrivée une belle journée, quelques nuages,mais pas menaçant.  Ce qui mis en joie la jeune fille, qui passa une main dans ses meches blondes, avant de partir à son activité preferez des vacances, de sa vie, flaner dans Tsukino.

Elle marcha un long moment, partant à droite, à gauche. Elle ne sut réellement quel heure il était alors qu'elle décida d'aller dans le Maid Cafe de Tsukino. Elle aimait bien de temps en temps venir ici. Le maid Cafe était plutot coloré, comme sortit d'un manga. Et les Serveuse, les ''Maid'' n'était pas désagréable à regarder. Elle attendit un peu, regardant le menu donnait un peu plus tot par une jeune fille. Elle pris un boisson, un bubble tea au Tapioca, et elle le sirotait, regardant tout autour d'elle, perdu dans ses pensées. Elle repensait à la belle époque ou, avec son meilleur ami ils avaient decouvert l'endroit. Lui avait était gêné d'entrée dans ce lieu. Elle pas le moins du monde.

Un fin sourire étira ses lèvres à se souvenirs, et son regard fut attirait par la nouvelle cliente qui rentrait. Elle sursauta en reconnaissant la jeune psychologue. Jacques l'observa, la suivant du retard, assez suprise. Elle ne s'attendait pas a croiser qui que se soit ici.

Elle attendis un peu, observant la jeune femme, qui regardait autour d'elle, et semblait émerveillait. C'est a cet instant que Jacques decida soudainement de l'aborder. Après tout pourquoi elle ne le ferait pas ? Après que sa serveuse lui est apporté un thé et une part de gateau, Jacques se dirigea vers la table de la jeune psychologue. Un fois arrivé devant, la jeune femme lança :

'' Oh ben ça alors ! Vous ici ! Je peux m'asseoir ? ''

Sans attendre la réponse, la jeune femme s'assis son Bubble tea toujours à la main. Elle lança comme si tout était normale.

'' D'ailleur, je suis un peu déçu, moi qui pensait que vous me rappellerais pour répondre à vos questions. Enfin, je présume que votre curiosité n'était pas assez piqué hein ?''


Vous la regardiez un grand sourire au lèvre.







Spoiler:
 

__________________________________________________




Dernière édition par Jacques Jones le Dim 22 Fév - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilya Lys

avatar


MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Mar 9 Sep - 8:32

J’étais tellement absorbée par le décor de ce lieu fantastique, que je n’avais même pas remarqué que quelqu’un s’approchait de moi.
'' Oh ben ça alors ! Vous ici ! Je peux m'asseoir . ''
Cette phrase me surpris un peu, je me retournai pour faire face à mon interlocuteur : Jacques Jones. Cela me fit sourira, oui, c’est un endroit où je voyais bien cette étrange fille passer son temps libre. Ce ne fut pas vraiment surprenant de la voir ici mais plutôt qu’elle vienne me voir, après toute la dernière fois que l’on s’était vu, ça ne c’est pas vraiment bien passer. Elle était partie en plein pendant la séance et j’avais cru comprendre qu’elle ne m’appréciait pas beaucoup. Elle n’attendit pas ma réponse et finit par s’assoir à ma table avec sa boisson. Elle était habillée de façon moins provocatrice que la dernière fois mais restait fidèle à elle-même. Je dois dire que si je ne la connaissais pas, j’aurais cru que c’était un garçon.
'' D'ailleurs, je suis un peu déçu, moi qui pensais que vous me rappelleriez pour répondre à vos questions. Enfin, je présume que votre curiosité n'était pas assez piquée hein .''

Je crus mourir. Cette fille m’avait sorti ça comme ça, elle était directe. Néanmoins, elle avait raison et je devais le lui accorder : je ne l’avais pas rappelée. Et je n’avais aucune raison de ne pas l’avoir fait, sauf pour cette dernière semaine évidemment. Elle avait réussi un peu à me faire culpabiliser. Elle marquait aussi un autre point : je n’étais pas si curieuse que ça, enfaite si je m’y intéressais, c’était uniquement pour me cerner la façon de penser et d’agir des habitants, et ça ne m’étais pas indispensable dans l’immédiat, vu le nombre assez sommaire de personnes que j’avais rencontrés depuis que j’avais ouvert mon cabinet.

« C’est vrai, je ne t’ai jamais rappelé. J’ai dû te manquer n’est-ce pas . Tu attendais absolument de mes nouvelles . »

Je ne sais pas pourquoi je lui dis ça, la faire réagir ? J’en doute. C’est à ce moment que je remarquai que je jouais avec la part de mon gâteau, le détruisant à moitié, j’étais mal à l’aise, pourquoi, ça je n’en avais aucune idée mais j’avais toujours eu le tic quand j’étais gênée de jouer avec quoi que ce soit. J’avais le coude gauche sur la table et la main tenant ma tête comme si elle allait tomber, de l’autre main, je découpais cette pauvre petite part de gâteau qui ne m’avait rien fait. Le regard posé sur Jacques, puis sur le gâteau et de nouveau sur la jeune fille. Il y avait un blanc, que je me forçai à interrompre :

« Mais avant de discuter de tout ça et de te poser de multiples questions. Ça vas-toi ? Tes parents ne t’ont pas menacé de te ramener chez un autre psy . »

C’était la première chose qui m’était passée par la tête et c’était : je ne savais pas comment tout ça c’était fini. Personne ne m'a jamais rappelé et ce n’était surement pas ses parents qui m’auraient donné des nouvelles, je ne crois pas qu’il a apprécié notre conversation suite à notre seul entrevu. C’était donc à Jacques de m’éclaircir sur ce point avant qu’elle ne fasse de même pour toutes les informations donc j’ai besoin sur Tsukino. À bien y réfléchir c’était la première fois que je n’avais aucune nouvelle de l’un de mes patients.
Je sirotai mon thé qui commençait à se refroidir sans pour autant être froid tout en attendant sa réponse. Si je ne l’avais pas encore une fois ennuyé avec ses questions.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Jones
General en Chef 8D
avatar


MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Dim 14 Sep - 21:12




"Je veux un uniforme de Maid"

with : Hilya









La jeune fille était fière d'avoir surpris la psychologue. D'ailleurs quand celle-ci ce tourna vers l'androgyne, Jacques ne puis s'empêcher de sourire fièrement. La psychologue semblait légèrement génée , à moins que ce soit de la cupabilité à la dernière phrase de Jacques. Mais la jeune fille n'en n'avait pour ainsi dire, rien a faire. Si la jeune psy voulait ne pas cupabiliser, il fallait la rappeler. Enfin, l'idée de la cupabilité fut vite balayer par la psychologue tandis qu'elle déclarait:

« C’est vrai, je ne t’ai jamais rappelé. J’ai dû te manquer n’est-ce pas . Tu attendais absolument de mes nouvelles . »

Jacques écarquilla les yexu surpris par la réponse de la psychologue. Finalement la psychologue était plutôt interessante décida-t-elle brutalement. Même si elle s'achernait sur le pauvre gâteau, la jeune psychologue l'interessait. Le coude sur la table, se tenant la tête, son attitude semblait légèrement detaché. Pourtant ce tique nerveux de massacré une partie du gâteau montré qu'elle ne l'était pas. D'ailleur, la jeune psy passait son regard entre l'androgyne et son gateau.
Un blanc s'installa, Jacque ne sachant pas quoi répondre à la jeune femme. La psy lui avait-elle manquait? Non. Elle n'était ni amie, ni rien, il en fallait plus pour que la jeune psy lui manque. Mais en effet, la jeune androgyne aurait aimée avoir des nouvelles de la psychologue. Elle aurait aimée pouvoir discuter avait la jeune femme qui l'avait fortement intrigué lors de leur rencontre.
La jeune psychologue finit par briser le silence

« Mais avant de discuter de tout ça et de te poser de multiples questions. Ça vas-toi ? Tes parents ne t’ont pas menacé de te ramener chez un autre psy . »

Jacques soupira amusée, sirotant machinalement son Tapioca. Après la séance, elle s'était pris un savon de la part de ses parents. Savon donc la jeune fille n'avait rien eu a faire au final.  Alors, après une enième dispute, la jeune fille était monté dans sa chambre. Puis ses parents et elle était plus ou moins en froid.... Pour changer.
Alors que la jeune psychologue sirotait sa boisson, Jacques répondit un peu nochalament.

" Tu m'aurais manqué... Hmmm, tu te sur-estime Lys-san, disons que tu es la seule psychologue qu'y m'as pas donné envie d'hurler ou de lui mettre un pain dans sa sale tronche... Tu m'as en quelque sorte intrigué.  Et je suis quelqu'un de très curieuse."

Jacques souris, adossant sa joue contre sa main, le coude sur la table, sirotant un peu de son bubble tea.

'' Et pour répondre à tes question, je vais bien. Quant-à mes parents, ils m'ont pas encore trainée chez un nouveau psy, après tout on à déjà fait tout ceux de la ville, je crois que j'ai réussi à les blasé.... Peut-être grace à toi. En tout cas, ça va mieux.... enfin, mon père me fait la tronche.... Mais ça ne change pas de d'habitude. Être un medecin urgentiste respectable et avoir une fille "punk" n'est pas compatible dans sa petite tête.... Et toi comment-vas-tu ?''

elle planta ses prunelles dans celles de la psychologue. Elle aimait pas particulièrement les questions. Elle les posait plus qu'elle y répondait. Mais pour faire plaisir à la psy, la jeune femme joua franc jeu et y repondit.









__________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilya Lys

avatar


MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Mer 14 Jan - 9:06

« Mais avant de discuter de tout ça et de te poser de multiples questions. Ça va-toi ? Tes parents ne t'ont pas menacé de te ramener chez un autre psy . »


Jacques soupira sirotant sa boisson puis elle se mit à penser à quelque chose avant de me répondre.

" Tu m'aurais manqué... Hmmm, tu te sur-estime Lys-san, disons que tu es la seule psychologue qu'y m'as pas donné envie d'hurler ou de lui mettre un pain dans sa sale tronche... Tu m'as en quelque sorte intrigué. Et je suis quelqu'un de très curieuse."

Heureusement que je l'ai intriguée, je ne tiens pas vraiment à me prendre une droite, surtout par Jacques, elle doit y aller mollo dans ces cas là. En tout cas, le fait que je l'ai intriguée et une bonne chose pour moi.


'' Et pour répondre à tes question, je vais bien. Quant-à mes parents, ils m'ont pas encore trainée chez un nouveau psy, après tout on à déjà fait tout ceux de la ville, je crois que j'ai réussi à les blasé.... Peut-être grâce à toi. En tout cas, ça va mieux.... enfin, mon père me fait la tronche.... Mais ça ne change pas de d'habitude. Être un médecin urgentiste respectable et avoir une fille "punk" n'est pas compatible dans sa petite tête.... Et toi comment-vas-tu ?''


Bon ben si ça change pas de d'habitude, ça devrait aller, la façon dont Jacques avait dis ça me faisait sourire, c'est la routine pour elle d'être traînée chez des psy et puis de ne plus avoir de contact avec ses parents. Quelle vie quand même. Mais ça n'avait pas l'air de déranger la jeune fille qui ce trouvait en face de moi. Cette situation n'a rien d’inhabituel ou d'étrange, des parents qui ne pensent qu'a leur image et qui négligent leurs enfants qui ne veulent pas rentrer dans le « rang », devenir des enfants formatés, quel horreur.  Malheureusement beaucoup de jeunes, finissent par lâcher prise et rejoignent les idéaux, complètement égocentrique et stupides ,de leurs géniteurs. J'ai moi même été dans cette situation, enfin même si mon père et mon frère me soutenait dans ma cause. J'ai réussi à tenir tête à ma mère, jusque la fin… En y repensant, cette histoire et tragique et j’espérais que Jacques ne connaîtrait pas ça.

L'androgène se mit à me regarder fixement, ça me stressait, je n'aimais pas quand elle me regardait comme ça. Ma tasse de thé à la main, je buvais mon thé encore un peu chaud tout en essayant d'éviter son regard. J'avais l'impression d'être désarmée devant elle. Il y eu un petit blanc que je rompis en répondant à sa question..

" Comment je vais?! Hum... et bien je suis très fatiguée, j'ai pas arrêtée de bosser comme une malade ces derniers jours et j'en ai carrément marre, j'ai juste besoin de me détendre un peu et de voir et de discuter avec des gens en face de moi, pas avec un téléphone ou des mails. Je suis contente de te voir ici, discuter avec toi et plus intéressant que d'aider à écrire ce foutu dossier hyper important dont je ne serais jamais remerciée."

Ma voix était calme, posée, comme d'habitude en fait. Je ressentais le besoin de parler avec quelqu'un de ces derniers jours épouvantables, tout en pensant qu'en fait c'est moi qui devrais aller voir un psy?!
Je ne souhaitais plus qu'une chose: arrêter de penser à ce dossier m'en débarrasser une bonne fois pour toute et continuer à vivre ma petite vie . Je ne voulais plus en entendre parler ni le lire et encore moins le retravailler.
La seule façon de m'en débarrasser était d'en parler et c'est Jacques qui a dû m'écouter me plaindre. Décidément, j’aurais tout fait à cette pauvre fille...

"J'espère que je ne t'ai pas trop ennuyé avec cette histoire de boulot qui n'est pas vraiment intéressante. Je suis obligée de dire qu'aujourd'hui je ne suis pas de très bonne compagnie."

J'arrêtai de parler me concentrant sur ma part de gâteau qui n'était pas encore mangé et l'entama sans rien rajouter, attendant de voir la réaction de l'adolescente, en espérant qu'elle ne parte pas, c'est bien la dernière chose dont j'ai besoin, de me retrouver seule.  Elle est de bonne compagnie et c'est bien tout  ce dont j'ai besoin en ce moment.

Le retour o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Jones
General en Chef 8D
avatar


MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   Lun 23 Mar - 0:03



"Je veux un uniforme de Maid"

with : Hilya







La jeune psychologue sourit devant la phrase de Jacques déroutant la jeune fille. De un, elle ne voyait pas trop la raison de ce sourire. Elle ne disait rien de drôle, de comique. Était-ce un sourir ironique? Un sourir du genre ''désolée pour toi?'' ou un sourire tout simplement. Jacque se prenait la tête pour rien parfois. Mais surtout ce qui l'etonna c'est que la jeune femme face à elle était plutot pas mal dans son genre. -non Jacques elle a été sa psy. -et? J'ai pas le droit de la trouver pas mal? -Si tu peux... Mais quand même.
Bref quoi qu'il en soit, la jeune femme face à Jacques semblait la ... comprendre? non pas la juger comme ça avait été souvent le cas à cause de sa tenu, de son sexe réel et celui auquel elle semble appartenir, de son caractère. Non elle semblait juste la comprendre. comme si elle avait vécu quelque chose de similaire. Pourtant, pour la première fois de sa vie, Jacques n'osa pas poser la question qui lui bruler sur les lèvres.
Puis d'un coup la psychologue semblait pas très à l'aise.  elle evitait le regarde de Jacques, tandis qu'un léger blanc s'installait soucement dans l'atmosphère. La jeune androgyne n'avais pas particulièrement capter le mal aise de la jeune femme face à elle. Disont plutôt que ce n'était pas quelque chose de nouveau d'être mal à l'aise devant elle alors elle se contentait d'ignorer.
Ce fut Hilya qui brisa le silence.
" Comment je vais?! Hum... et bien je suis très fatiguée, j'ai pas arrêtée de bosser comme une malade ces derniers jours et j'en ai carrément marre, j'ai juste besoin de me détendre un peu et de voir et de discuter avec des gens en face de moi, pas avec un téléphone ou des mails. Je suis contente de te voir ici, discuter avec toi et plus intéressant que d'aider à écrire ce foutu dossier hyper important dont je ne serais jamais remerciée."
Jacques hausse d'un sourcil. La voix posée, calme d'Hilya contrasté avec les paroles de la jeune femme qui semblait être un peu amère de cette histoire. Mais Jacques la comprenait. Bosser comme une malade faire des efforts pour au final quedalle c'était peut gratifiant. Quoi qu'il en soit, de son coté Jacques à la place de la jeune psychologue aurait tout envoyer bazarder... Ou aurait bien fait comprendre aux gens qu'elle ne faisait rien pour des prunes.
Jacques continuait à siroter sa boisson, ecoutant attentivement les paroles de la jeune femme. De toute façon elle n'avait rien de bien interessant à faire et Jacques aimait quand les gens lui parlait. Ça lui changeait les idées sur sa propre vie et sa propre soif d'aventure pour ecouter celle des autres.
Mais la Jeune femme face à elle semblait être prise de remord, et declara :

"J'espère que je ne t'ai pas trop ennuyé avec cette histoire de boulot qui n'est pas vraiment intéressante. Je suis obligée de dire qu'aujourd'hui je ne suis pas de très bonne compagnie."
Elle se tut, commença a entamer sa part de gâteau qui avait été précédement écrasé comme une pauvre chaussette.  JAcques lui sourit, plutot gentiment.
'Ne t'inquiète pas tu m'as pas ennuyé. Et je peux comprendre que c'est ennuyant de travailler pour des prunes."
La jeune androgyne laisse passer quelques secondes avant de lacher.
''Puis c'est déjà plus interessant que mes histoires au lycée. Puis ça doit te changer de parler plutot que d'écouter non. Dis pourquoi tu as choisit ce métier qui semble si ingrat ? Et surtout comment ce fait-il que tu viennes bosser ici?''












oups?:
 

__________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je veux un uniforme de maid =3 [ Jacques et Hilya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Jacques Bonzon en russe
» Cake au crabe, à la St-Jacques et au poireau
» Noix de Saint-Jacques à la vanille
» Uniforme écossais
» Jacques Rogy - Pierre Lamblin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone de RP :: Ville :: Restaurants& Petite boutique de nourriture :: Maid Café-
Sauter vers: